Un peu d’histoire

Axiome

Toute chose dans cet Univers (et bien d’autres) a été créée par la Source (Notre Père) avec son Energie Infinie d’Amour appelée aussi “Force vitale”. Cette Haute Energie primordiale, divine et universelle est à disposition de qui la reconnaît et y fait appel en toute sincérité, paix et compassion.
Sans Elle, le vivant n’existerait tout simplement pas.

L’humanité et les soins énergétiques

Depuis la nuit des temps, il a été pratiqué (y compris dans nos contrées) des soins énergétiques soit par incantation, prière, imposition des mains, insufflation, transe shamanique, etc…
Ne posez-vous pas vos mains là où ça fait mal ? Observez-vous et observez les autres…. Vous verrez !
Des écrits de plus de 3’000 ans relatent déjà de techniques de traitements énergétiques par les mains. Notamment en Inde et au Tibet. Des textes plus ou moins similaires et datés de la même période ont été également retrouvés au Moyen-Orient.

Qui était le redécouvreur et fondateur du Reiki ?

crbst_rc_02En préambule, je dois porter à votre connaissance qu’il existe malheureusement un certain flou concernant la vie du fondateur de cette pratique spirituelle. Aussi, ce chapitre risque fort de “bouger” au fil des corrections apportées. Je me permets donc de poursuivre tout en vous remerciant de votre indulgence. Enfin, une importante littérature est disponible sur Internet permettant aux curieux de se forger une opinion de cette discipline. Je serai donc très synthétique.
Mikao Usui Senseï, fondateur du Reiki, est né le 15 août 1865 dans le village de Taniai, dans le district de Yamagata (actuellement Miyama-cho) au centre de l’île de Honshu.

D’obédiance Bouddhiste Tendaï, il suivit, dans les premières années de sa vie, un enseignement Bouddhiste dans un monastère.

Jeune adulte, dans un Japon en pleine révolution culturelle (passage d’un régime féodal à un système de gouvernement moderne et du Bouddhisme au Shintoïsme comme religion d’Etat et arrivée des sciences et religions judéo-chrétiennes), Mikao, élève talentueux, poursuivit des études supérieures et fréquenta certainement des intellectuels et missionnaires occidentaux tout en gardant ses distances.

Avide de connaissances et de spiritualité, il fréquenta différentes écoles de pensée et pratiqua les arts martiaux. Durant cette période, il fut probablement introduit et initié à des techniques de soins énergétiques ancestrales. Il finança également la recherche de traités antiques en Inde et au Tibet et en trouva qui semble-t-il avaient été écrits et commentés par l’un des disciples du Bouddha sans pour autant savoir comment les utiliser.

En 1922, malgré son haut niveau spirituel, il n’avait toujours pas atteint son objectif principal qui était l’Eveil (tranquillité et paix de l’esprit) appelé “Satori” en japonais. Désemparé, il demanda conseil à son Senseï qui lui dit de “mourir” (spirituellement parlant, bien sûr !). Il entama peu après une ascèse méditative à proximité du temple consacré de Kurama-yama situé sur les flancs du mont Kurama. Au 21ème jour de méditation, ayant fait Union avec l’Univers, il atteignit l’illumination et reçut le mode d’emploi des symboles ainsi que la méthode de guérison connue aujourd’hui sous le nom de Reiki.

Ayant consécutivement expérimenté sur lui-même et son entourage proche les techniques reçues avec un grand succès, il prit des élèves et commença à enseigner sur 6 degrés (actuellement 4 usités). Devant la popularité grandissante de son enseignement, il créa une école à Tokyo et à Harajuki (banlieue de Tokyo) : la première dans laquelle un enseignement simplifié était dispensé afin qu’un maximum de personnes aient accès rapidement aux techniques de soins et d’auto-guérison, et la seconde, plus académique où il formait les futurs Senseï.

En 1923, alors qu’un puissant tremblement de terre suivi d’une grippe ravagent Tokyo, Mikao Usui et son équipe travaillent à soigner les rescapés avec un taux de succès extrêmement élevé (plus de 90% avec le Reiki contre à peine 30% pour la médecine occidentale), ce qui lui valut de se faire remettre par l’Empereur le “Kun San”, la plus haute récompense japonaise.

En 1924, il publia le “Usui Reiki Hikkei”, ouvrage de bonnes pratiques du Reiki, qui est toujours une source inépuisable d’enseignements.

En 1925, il fonda un institut/clinique de Reiki à Tokyo où il forma de nombreux élèves en technique simplifiée. Malheureusement, il n’eut le temps de former qu’un très petit nombre de Senseï (17) car il succomba à un AVC le 9 mars 1926 à l’âge de 60 ans.

Son enseignement supérieur étant essentiellement oral, les nouveaux Senseï n’ont pu codifier “que” ce qu’ils avaient reçu tout en sachant que Mikao Usui n’avait malheureusement pas tout transmis. Ainsi, afin de préserver et développer les enseignements de leur maître, ils fondèrent l'”Usui Reiki Ryoho International”, organisation faisant toujours référence aujourd’hui en terme de Reiki traditionnel.

Dans ce même ordre d’idée et comme pour les autres enseignements spirituels de maîtres à élèves, une partie de “la connaissance primordiale” a été irrémédiablement perdue mais dans les faits, le pratiquant “construit son temple et l’illumine”. La recette est simple et pourtant sans limites… La différence est dans notre capacité personnelle à nous “retrouver et à grandir”.

Les variantes du Reiki traditionnel

Chaque Etre recevant des informations les intègre et les restitue selon sa compréhension, sa sensibilité et toute une série de paramètres sociaux-culturels. Dans cet ordre d’idées, certains élèves ayant reçu l’enseignement direct de Mikao Usui ont apporté par la suite leur propre “touche” à cette discipline. Au fil du temps et de l’extension des lignées, et malgré qu’elles émanent toutes de Mikao Usui Senseï, il est apparu une constellation de différents Reiki et autres appellations.

Le Reiki en Occident

crbst_hayashiLe Reiki est arrivé aux Etats Unis d’Amérique en 1938 par Mme Hawayo Takata, élève de M. Chujiro Hayashi lui-même élève direct de Mikao Usui. En 1955, elle ouvre un centre de soin à La Jocinta, en Californie, puis un autre à Oahu. Elle donna ensuite des cours à travers les Etats Unis.

Il faudra attendre 1970 pour qu’elle forme ses premiers élèves. Ensuite, la discipline s’est répandue comme une traînée de poudre sur toute la planète.
 
 
 

crbst_takataSous toutes ses formes plus ou moins originales ou simplifiées, le Reiki compte aujourd’hui dans le monde plus de 5’000’000 d’adeptes. Dans ce sens, le souhait de Mikao Usui de diffuser au plus large nombre a été exaucé.

Sans doute, sans Mme Takata, le Reiki serait retourné à l’oubli.