NMT

Définitions

Massage (selon Wikipédia)
Le massage ou la massothérapie est l’application d’un ensemble de techniques manuelles qui visent le mieux-être des personnes grâce à l’exécution de mouvements des mains sur les différents tissus vivants. Cette thérapie agit entre autres sur la peau, les muscles, les tendons et les ligaments (ces tissus sont appelés communément tissus mous) et vise une bonne santé (tant le bien-être physique que psychique).

Thérapeutique (selon Larousse)
Partie de la médecine qui s’occupe de moyens médicamenteux, chirurgicaux ou autres propres à guérir ou à soulager. Manière choisie de traiter une maladie

Neuromusculaire (selon Larousse)
Qui concerne à la fois la fibre nerveuse et le muscle.

Articulaire (selon Wikipédia)
Qui concerne les articulations. Les articulations (selon leur composition) se déclinent en trois types soit :

Synoviales (mobiles) :
qui est unie par une capsule articulaire composée d’une couche fibreuse et d’une membrane séreuse synoviale, sécrétant un liquide particulièrement lubrifiant, la synovie,

Fibreuses (faiblement-mobiles) :
qui est composée de tissu fibreux,

Osseuses (immobiles) :
qui est composée de cartilage hyalin ou du fibrocartilage.

Le saviez-vous?

Le corps humain (chez l’adulte) est composé de :

  • 639 muscles
  • 360 articulations
  • 204 os
  • masse acqueuse (eau) : 65% du poids total
  • masse osseuse (squelette) : 15 % (ce pourcentage diminue progressivement après 50 ans)
  • masse musculaire : 35 % chez l’homme, 28 % chez la femme
  • masses grasse : environ 13 % chez l’homme et 20 % chez la femme
  • masse viscérale : 28 %
  • masse sanguine : 7 à 8 %
  • peau et téguments : 1 %
  • humeurs (liquides, sécrétions) : 2 %.

La technique appliquée

La technique appliquée est un massage thérapeutique neuromusculaire et articulaire ayant pour but d’oxygéner, de nettoyer, de remettre en état en libérant les points douloureux installés parfois depuis des années. Après avoir chauffé la zone à traiter, le travail se fait en profondeur, entre les muscles, les vertèbres, les côtes, sur et autour des articulations.

Les bienfaits
Il est particulièrement indiqué pour :

  • Douleurs au fond du dos avec répercussion dans les jambes (lombalgie, dorsalgie)
  • Bassin déséquilibré (ou disbalance)
  • Ceinture douloureuse du milieu du dos allant jusqu’au thorax
  • Ceinture douloureuse au niveau des reins
  • Maux de tête ou migraines
  • Manque de force au niveau des genoux
  • Fourmillements dans les mains ou les pieds
  • Difficultés à lever un bras
  • Tension aux épaules, entre les omoplates, à la poitrine
  • Épicondylite
  • Pubalgie
  • Sciatique
  • Problèmes au niveau des adducteurs
  • Autres douleurs articulaires ou musculaires

Agit aussi au niveau de tout l’organisme car il :

  • apaise et calme
  • soulage la douleur
  • améliore le sommeil
  • augmente la capacité respiratoire
  • améliore la digestion et réduit la constipation
  • améliore la circulation sanguine et lymphatique
  • améliore la santé de la peau

Sur la structure et la posture du corps car il :

  • soulage le mal de dos
  • rend les muscles plus souples et plus élastiques
  • aide au relâchement des tensions
  • améliore la mobilité articulaire
  • favorise une plus grande amplitude des mouvements

Sur les plans sensoriel et psychomoteur car il :

  • augmente la conscience de son corps
  • éveille le sens du toucher et aiguise les perceptions
  • favorise une plus grande circulation de l’énergie

Et enfin aussi sur les plans psychologique et émotionnel car il :

  • accroît la conscience de ses émotions
  • augmente l’estime de soi et la valorisation personnelle
  • contribue à l’ouverture d’esprit et à la résistance au stress

La consultation

La première consultation
Dans un premier temps, une anamnèse (série de questions sur les maladies et traumatismes présents ou passés, médication, test de reflexes et de force) sera faite. Le patient aura pris soin de prendre avec lui tous documents médicaux pouvant renseigner le praticien dans sa démarche afin de cibler le traitement à prodiguer et surtout en définir les limites. En effet, selon le cas, un massage sera contre-indiqué ou avec les précautions d’usage.
Si les éléments à la disposition du praticien sont négatifs en termes de contre-indications et symptômes à risques pour le patient, une séance aura lieu.
Pour les cas positifs, le praticien expliquera clairement au patient que compte tenu des éléments à sa disposition, il ne pourra pas pratiquer de gestes et lui recommandera d’aller consulter son médecin traitant.
Enfin, après consultation auprès du médecin traitant, le patient pourra toujours revenir chez le praticien avec la fiche de diagnostic/recommandations du médecin traitant ou/et une autorisation.

Ensuite
La consultation se fait allongé sur une table de massage ou assis sur un tabouret adapté. Une position spécifique sera demandée au patient en fonction du problème à traiter. Les zones à traiter devront être libres de tout vêtement pour un travail optimal mais le praticien restera attentif au respect de l’intimité et de la dignité du patient (code déhontologique).

Nombre de consultations
Le but étant d’au moins soulager et surtout de soigner, le nombre de consultations sera limité par le critère de “mieux-être” vécu par le patient. En effet, si après 3 consultations il n’y a pas d’amélioration quantifiable, le traitement proposé n’est pas efficace et le praticien orientera le patient (si cela est son souhait) vers un autre praticien plus adapté.
Dans la forte majorité des cas, le traitement est efficace et le patient ressent une amélioration sensible dès la 1ère consultation au plus tard après la 2ème. Dans ce cas, 3 consultations seront en moyenne nécessaires à la remise “sur les voies” du patient. Ensuite, des consultations d’entretien (tous les 6 mois) seront proposées sans obligation afin de maintenir l’état obtenu sauf “urgence”.
Un accompagnement en Reiki peut être pratiqué afin d’augmenter la portée et la profondeur des massages (sur ressenti).